doctor-jonas-nunes-halitosis

Les 13 questions les plus fréquentes sur la mauvaise haleine.

Le Docteur Jonas Nunes, Directeur de l’Institut de l’Haleine et de l’Unité Hospitalière du Centre Teknon à Barcelone, répond aux questions les plus fréquentes sur l’haleine humaine.

12. Quels remèdes maison/naturels ou solutions naturelles existe-t-il actuellement pour lutter contre l’halitose?

Bien que je prescrive parfois des solutions naturelles dans des cas très particuliers (par exemple, la prune japonaise umeboshi comme stimulant salivaire), je préfère personnellement éviter d’en parler. Car j’observe que certaines personnes se précipitent pour acheter tel breuvage ou tel aliment après m’avoir écouté, en croyant naïvement que la consommation de ces produits va résoudre définitivement leur problème de mauvaise haleine.

Il est important de comprendre que les halitoses doivent être identifiées en fonction de leur origine et que le traitement n’est efficace que si l’on observe une incidence positive sur la cause après l’utilisation du produit thérapeutique. Les effets bénéfiques de certains aliments à l’odeur agréable (comme le persil et l’anis) ou de certains composés vendus dans le commerce, non seulement ne fonctionnent pas toujours sur tous les individus mais, lorsque c’est le cas, leur temps d’action dépasse rarement une heure. Ils ne peuvent être envisagés ni comme un soin curatif, ni comme un traitement.

Il est vrai que certains aliments peuvent améliorer l’haleine de façon temporaire grâce essentiellement à deux mécanismes principaux : leur possible effet anti-microbien, et également la capture ou neutralisation de composés malodorants. En ce qui concerne l’effet anti-microbien, il a été démontré, par exemple, que certains thés contiennent des anti-microbiens naturels capables d’éliminer les bactéries orales (le thé vert et le ginseng rouge de Corée ont été les plus étudiés à ce propos).

Une étude israélienne a également trouvé des substances inhibitrices de bactéries dans le café (cependant, à cause de la présence d’autres substances, la consommation de café a un effet global généralement négatif en ce qui concerne l’haleine, de par la déshydratation qu’elle provoque au niveau de la salive et la volatilisation conséquente des gaz malodorants). D’autres aliments sont capables de neutraliser les composés du soufre grâce en particulier aux polyphénols qu’ils contiennent, et aux enzymes telles que les polyphénoloxydases et les peroxydases.

«Si l’on ne sait pas quelle est la cause de son halitose, il faut d’abord la rechercher au moyen d’un diagnostic et ensuite déterminer quelles solutions thérapeutiques utiliser».

Parmi les aliments contenant ces substances, on cite généralement certains types de champignons, le thé vert, certains fruits crus (pomme, prune, kiwi, kaki, myrtille), des herbes aromatiques telles que le persil et le basilic, et quelques légumes comme la laitue, les asperges, l’igname et l’aubergine. De fait, des sources non issues du milieu médical font référence à de nombreux autres aliments mais ces supposées propriétés ne sont pas suffisamment étayées par des données scientifiques. En réalité, l’effet bénéfique résultant de l’ingestion de ces produits naturels ne se ressent que sur une très courte durée (et ils ne fonctionnent pas toujours, même lorsque l’on peut constater une incidence sur l’origine du problème).

Par exemple, le thé vert peut temporairement améliorer l’haleine, bien qu’il ne résolve pas le problème de l’halitose. Pour de nombreuses pathologies déclenchant une mauvaise haleine, il n’y a tout simplement pas de remède maison ou de solution thérapeutique naturelle.

Il faut rester très prudent et ne pas laisser l’anxiété prendre le pas sur la raison. C’est pourquoi il nous paraît fondamental de rappeler le principe suivant : si vous ne savez pas quelle est la cause de votre halitose, vous devez d’abord en rechercher l’origine à travers un diagnostic, et seulement sur la base des éléments recueillis, il sera possible d’établir un protocole de traitement et de déterminer quelles solutions thérapeutiques utiliser en fonction de votre cas (donc ne pas commencer un traitement à l’aveugle, uniquement basé sur des témoignages ou des promesses de produits soit disant “miraculeux”).

Les personnes souffrant d’halitose ont généralement déjà investi beaucoup de temps et d’argent dans la recherche de solutions et sont découragées par tant de tentatives infructueuses ou de thérapies inefficaces. Or nous pouvons affirmer, et c’est la bonne nouvelle, que la science a fait beaucoup de progrès en la matière et qu’au jour d’aujourd’hui, tout le monde peut avoir accès à un traitement médical sérieux pour éradiquer l’halitose.

Voir la question précédente
Voir la question suivante

Soigner ou traiter l’halitose ou mauvaise haleine

01. Peut-on guérir de l’halitose ou mauvaise haleine ?
02. Comment combattre, éliminer, soigner l’halitose ou mauvaise haleine ?

Causes et types d’halitose ou mauvaise haleine

03. Qu’est-ce qui provoque l’halitose ou mauvaise haleine ?
04. Quels sont les différents types d’halitose ?
05. La cause de l’halitose ou mauvaise haleine provient-elle de l’estomac ?
06. Quelles sont les causes de mauvaise haleine chez les bébés et/ou enfants ?

Diagnostic et traitement de l’halitose ou mauvaise haleine

07. Existe-t-il des appareils pour mesurer l’halitose ou mauvaise haleine?
08. Comment fonctionne une consultation de l’halitose?
09. Combien coûte un traitement complet pour éradiquer l’halitose?

Prévenir et éviter l’halitose ou mauvaise haleine

10. Comment éviter et/ou prévenir l’halitose?
11. Quels types de chewing-gums ou de bains de bouche dois-je utiliser pour éliminer l’halitose ou mauvaise haleine?
12. Quels remèdes maison/naturels ou solutions naturelles existe-t-il actuellement pour lutter contre l’halitose?

Solution à l’halitose ou mauvaise haleine

13. Est-il vrai qu’il existe une solution pour se débarrasser de la mauvaise haleine?

A la découverte de votre haleine.

Saviez-vous que vous pouviez avoir une mauvaise haleine sans le savoir ? De nombreuses personnes souffrent d’halitose ou mauvaise haleine de façon habituelle, indépendamment de leur sexe, de leur âge ou de leur classe sociale. L’halitose peut en outre avoir de graves répercussions sur l’estime de soi et devenir un facteur de discrimination et d’exclusion sociale.

Si vous avez des doutes, nous vous invitons à remplir nos questionnaires en ligne et ainsi connaître le résultat immédiatement.