doctor-jonas-nunes-halitosis

Les 13 questions les plus fréquentes sur la mauvaise haleine.

Le Docteur Jonas Nunes, Directeur de l’Institut de l’Haleine et de l’Unité Hospitalière du Centre Teknon à Barcelone, répond aux questions les plus fréquentes sur l’haleine humaine.

07. Existe-t-il des appareils pour mesurer l’halitose ou mauvaise haleine?

De même que certains rince-bouche prétendent guérir de l’halitose, il y a sur le marché toute une série d’appareils à usage personnel qui promettent pouvoir mesurer la mauvaise haleine, mais en réalité ne sont pas efficaces (ils sont même commercialisés à des prix très accessibles). Nombre de ces appareils sont présentés comme des nouveautés à la pointe de la technologie, alors qu’ils sont vendus au Japon et dans d’autres pays depuis la fin du siècle dernier (dont certains sous le nom commercial de Breath Alert).

En premier lieu, il faut tenir compte du fait que l’haleine humaine peut contenir jusqu’à 3000 composés différents. À ce jour, il ne fait aucun doute que seuls les appareils de chromatographie gazeuse parviennent à mesurer tous les composés. Les autres appareils (portatifs ou autres) ne mesurent qu’une partie de ces composés, comme par exemple ceux contenant du soufre (et pour la grande majorité d’entre eux les mesures sont peu fiables).

«À ce jour, seuls les appareils de chromatographie gazeuse parviennent à mesurer tous les composés».

Il en découle le risque majeur que le résultat soit en fait un « faux négatif » en utilisant l’un de ces appareils sensés mesurer l’halitose (c’est-à-dire que l’appareil indique l’absence de mauvaise haleine, mais ce n’est pas forcément le cas). Pour quelle raison ? Parce que les composés présents dans l’haleine de la personne peuvent ne pas contenir les atomes de soufre que seuls l’appareil est capable de mesurer (certains composés gazeux ne contiennent pas de soufre et sont pourtant très fréquents, comme par exemple l’indol, l’escatol, la putrescine, etc..).

Les appareils portatifs à usage personnel, s’ils étaient vraiment fiables, seraient une aide précieuse pour vérifier soi-même à tout moment de la journée l’état de notre haleine. Mais malheureusement, il s’avère qu’ils sont aussi instables. Certains patients qui en ont fait l’acquisition se rendent compte que dans un intervalle de 60 secondes, l’appareil peut indiquer une mauvaise haleine suivie d’un diagnostic d’absence de mauvaise haleine. En conséquence, ces appareils sont aujourd’hui de véritables sources de confusion qui peuvent nuire à la sécurité des personnes souffrant d’halitose.

L’appareil habituellement utilisé dans les centres médicaux est le Halimeter.  Il ne s’agit pas d’un chromatographe gazeux mais d’un moniteur avec détecteur de composés sulfurés. C’est un appareil développé dans les années 90 et considéré aujourd’hui comme obsolète face aux options modernes en matière de chromatographie gazeuse. Non seulement le Halimeter ne permet pas une identification individuelle des composés de soufre (les CSV), mais il ne donne pas non plus une mesure correcte de la totalité des composés de soufre (plusieurs chercheurs ont montré que la sensibilité de cet appareil au composé de soufre diméthylsulfure, par exemple, reste très faible).

Par conséquent, j’indique habituellement à nos patients que pour détecter l’existence d’une halitose, il faut d’abord s’en référer à un parent ou à un ami proche (le “confident”). Si ce dernier confirme une mauvaise haleine et que la personne souhaite en connaître la cause (ou dans le cas où le patient n’ose pas demander l’aide d’un confident), il faut alors se tourner vers une consultation spécialisée qui utilise l’appareil de chromatographie gazeuse afin que les composés présents dans son haleine puissent être correctement identifiés et mesurés.

Voir la question précédente
Voir la question suivante

Soigner ou traiter l’halitose ou mauvaise haleine

01. Peut-on guérir de l’halitose ou mauvaise haleine ?
02. Comment combattre, éliminer, soigner l’halitose ou mauvaise haleine ?

Causes et types d’halitose ou mauvaise haleine

03. Qu’est-ce qui provoque l’halitose ou mauvaise haleine ?
04. Quels sont les différents types d’halitose ?
05. La cause de l’halitose ou mauvaise haleine provient-elle de l’estomac ?
06. Quelles sont les causes de mauvaise haleine chez les bébés et/ou enfants ?

Diagnostic et traitement de l’halitose ou mauvaise haleine

07. Existe-t-il des appareils pour mesurer l’halitose ou mauvaise haleine?
08. Comment fonctionne une consultation de l’halitose?
09. Combien coûte un traitement complet pour éradiquer l’halitose?

Prévenir et éviter l’halitose ou mauvaise haleine

10. Comment éviter et/ou prévenir l’halitose?
11. Quels types de chewing-gums ou de bains de bouche dois-je utiliser pour éliminer l’halitose ou mauvaise haleine?
12. Quels remèdes maison/naturels ou solutions naturelles existe-t-il actuellement pour lutter contre l’halitose?

Solution à l’halitose ou mauvaise haleine

13. Est-il vrai qu’il existe une solution pour se débarrasser de la mauvaise haleine?

A la découverte de votre haleine.

Saviez-vous que vous pouviez avoir une mauvaise haleine sans le savoir ? De nombreuses personnes souffrent d’halitose ou mauvaise haleine de façon habituelle, indépendamment de leur sexe, de leur âge ou de leur classe sociale. L’halitose peut en outre avoir de graves répercussions sur l’estime de soi et devenir un facteur de discrimination et d’exclusion sociale.

Si vous avez des doutes, nous vous invitons à remplir nos questionnaires en ligne et ainsi connaître le résultat immédiatement.